Questions fréquentes

Comment choisir mon sophrologue ?

Un sophrologue doit avoir suivi une formation de deux ans minimum. Il se doit de présenter clairement ses références, notamment celle de l’école où il a été formé. Vous pouvez vous rendre sur le site internet de l’école qui a délivré le diplôme du sophrologue pour vous assurer de la qualité sa formation.

Privilégiez aussi les sophrologues qui sont adhérents à une organisation professionnelle (Syndicat, Fédération) ce qui vous donne des garanties sur leur formation et le respect d’un code déontologique.  Ces fédérations sont également référencées au RNCP, Répertoire National des Certifications Professionnelles reconnue par le ministère du travail.

Vous trouverez les coordonnées des sophrologues formés dans les écoles de la Fédération des Ecoles Professionnelles en Sophrologie sur l’annuaire professionnel du site de la F.E.P.S.:

http://ecoles.sophrologues.fr/annuaire.html

Y-a-t-il des contre-indications à la sophrologie ?

La sophrologie n’est pas appropriée aux personnes atteintes de troubles psychiatriques. Le sophrologue orientera la personne souffrant de tels troubles vers un psychiatre pour une prise en charge adaptée.

La sophrologie est-elle remboursée ?

Certaines mutuelles remboursent les séances de sophrologie en individuel.

De combien de séances vais-je avoir besoin ?

La sophrologie est une activité de progression. Votre investissement dans cette pratique permettra de définir ce dont vous avez besoin. Cependant 5 séances suffisent pour apprendre la pratique de la relaxation dynamique composée d’une quinzaine d’exercices que vous pourrez réutiliser en toute autonomie. Libre à vous ensuite de continuer en fonction de vos besoins, en individuel ou en groupe.